ACUPUNCTURE TRADITIONNELLE CHINOISE



Les soins proposés



L'Acupuncture

  L'acupuncture consiste à appliquer de fines aiguilles sur différents points du corps appelés méridiens. En fonction des besoins du patient, l' acupunctrice appliquera les aiguilles plus ou moins doucement vers l’amont ou vers l’aval de l’un des méridiens pour combler les vides ou disperser les plénitudes.

Le nombre d’aiguilles insérées sous la peau dépend du trouble à traiter. En général, le praticien en utilise une dizaine. Il laisse les aiguilles en place quelques minutes puis les retire plus ou moins lentement selon la technique utilisée, tonification ou dispersion.




Le Gua Sha

Cette pratique est issue de la médecine traditionnelle chinoise et consiste à passer un accessoire, généralement en jade, sur le visage. Le terme « gua » signifie « presser » ou « caresser », et « sha » désigne une rougeur ou une irritation.


Un traitement au gua sha détend les muscles, favorise la circulation du sang et de l’énergie. Il booste la circulation, éliminant ainsi les toxines et apportant de l’oxygène et des nutriments.






La moxibution

La moxibustion est utilisée en Chine depuis plus de 2500 ans, elle est couramment pratiquée en combinaison avec l’acupuncture.

Les bienfaits :

Améliorer la circulation de Qi et du Sang dans les méridiens, en éliminant les blocages. Souvent les douleurs diminuent surtout au niveau des muscles et articulations.

Disperser les énergies pathogènes comme le Froid, qui peut être responsable d’une multitude de douleurs.

Chasser le Vent et libérer l’extérieur, qui peut causer de la fièvre, des frissons et des courbatures telles que ressenties en présence de rhume ou de grippe.

Tonifier le Yang Qi et harmoniser le Yin et le Yang.

Éliminer les mucosités.


les ventouses

La ventouse entraîne une décompression au niveau de la zone où elle est posée. La circulation se fait mieux et la décongestion a de fait un effet antalgique. Selon sa localisation, elle va aussi stimuler des points d’acupuncture, et, couplée à une huile, en accroître la pénétration et l’effet.

La technique manuelle ne va pas guérir un organe mais soulager la douleur, soit en indication primaire, soit en complément d’un autre traitement.